Le document fondateur des startups d’Etat

Lorsqu’on parle de startup d’Etat, on se demande ce qui peut se cacher derrière. Tout comme les laboratoires d’innovation publique, les startups d’Etat sont souvent perçues comme des oxymores. Comment peux t-on associer des notions qui évoquent la rapidité d’exécution, l’agilité comme startup ou innovation avec les termes Etat ou publique qui eux renvoient plutôt à l’idée d’une inertie, du temps longs, du changement à petits pas. Ce sont deux concepts qui peuvent sembler être provocateurs.

Pourtant, lorsque l’on assiste aux stand ups (petite réunions rapides) du mercredi animées par Pierre Pezziardi, le dépaysement est total. Tout le monde est debout, chacun pitch l’état d’avancement du projet sur lequel il travaille sur un temps chronométré. Des claquements de doigts accompagnent les présentations des projets qui avancent bien. Tout cela dans la joie et la bonne humeur.

Pour bien comprendre ce dispositif, il faut en comprendre les fondements et l’état d’esprit. Beta. gouv détaille le dispositif dans son guide de lancement. Je vous laisse le découvrir en cliquant ici.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search